Accenteur mouchet, Merle noir, Mésange bleue, Mésange charbonnière, Mésange huppée, Mésange nonnette, Moineau domestique, Pic épeiche, Rouge gorge, Sittelle torchepot, Tourterelle turque


Saint-Sulpice Saint Sulpice St-Sulpice St Sulpice Oise Picardie Pays de Thelle 60430 département 60 oiseaux de notre région oiseaux de nos jardins












Saint-Sulpice-Oise












branche bleue

Saint-Sulpice - Oise


Les oiseaux de notre région


mise à jour de cet article : le  31 décembre 2009

Après les fleurs, voici un petit aperçu des oiseaux que l'on peut admirer dans notre région.

Le but essentiel de cette présentation est de vous faire connaître la beauté des p'tits zozios, ainsi que leur nom, au cas où. Cette présentation n'a pas la prétention de faire l'inventaire exaustif de notre avifaune, mais bien de nommer ces oiseaux smiley cligne

Nota supplémentaire, la présentation est réalisée par ordre alphabétique et ne suit, volontairement, pas l'ordre scientifique des genres.

branche bleue

Bon, eh bien le premier est un petit oiseau, certe commun, mais assez discret, vif, qui vit surtout au sol, c'est l'accenteur mouchet ( Prunella modularis ). On ne peut pas le confondre avec le moineau domestique, car il a les pattes rouge orangée et surtout le poitrail bleuté :
Accenteur mouchet - Prunella modularis


NOUVEAU => La grive musicienne ( Turdus philomelos ), beaucoup plus discrète que le merle noir, cette grive est présente dans nos jardins et campagne. L'été elle se nourrit, principalement, d'escargots et chante, haut perché, d'une façon mélodieuse, et l'hiver, moins bruyante, elle vient dans les mangeoires. Ne pas confondre avec la femelle du merle noir qui n'est pas tachetée.
Grive musicienne - Turdus philomelos


Celui-là est, évidemment, bien connu, c'est le merle noir ( Turdus merula ). Sur cette photo, c'est un mâle, car le femelle est moins noire, presque marron.
Merle noir - Turdus merula


La petite mésange bleue ( Parus caeruleus ), comme toute les mésanges, vive, ne tient pas en place, mais assez familière, peut être la plus familière de toutes les espèces de mésanges.
Mésange bleue - Parus caeruleus


La plus grande de toutes les mésanges, la mésange charbonnière ( Parus major ). Sûrement la plus commune des 4 espèces que l'on rencontre plus ou moins couramment.
Mésange charbonnière - Parus major


La moins commune et la plus discrète des mésanges que l'on rencontre dans nos jardins, c'est la mésange huppée ( Parus cristatus ). Quand elle est inquiéte ou énervée, elle relève sa huppe, comme sur la photo. Elle se rencontre principalement en forêt, mais en hiver, elle vient volontier grapiller quelques graines dans les mangeoires.
Mésange huppée - Parus cristatus


Enfin la mésange nonnette ( Parus palustris ), également discréte et rapide. A ne pas confondre avec la mésange noire qui est de la même couleur, mais la tête est identique à la tête de la mésange charbonnière, à savoir, le noir fait le tour de la tête.
Mésange nonnette - Parus palustris
                                                                                                                Nouvelle photo : le 31 décembre 2009

Voici un montage qui vous permet de distinguer les 4 mésanges les plus communes de nos jardins. Il y a également, la mésange noire ( Parus ater ) et la superbe mésange à longue queue ( Aegithalos caudatus ) qui vit principalement en bandes et que l'on rencontre en été.
Mésange bleue, mésange charbonnière, mésange huppée, mésange nonnette


Notre moineau national, le moineau domestique ( Passer domesticus ). Sur la première photo, c'est un mâle, et sur la seconde, c'est une femelle : plus fine et moins colorée.
Ne pas confondre avec le moineau friquet ( Passer montanus ) qui a un tache marron sur la joue.
Moineau domestique - Passer domesticus
                                                                                                                 Nouvelle photo : le 31 décembre 2009
Moineau domestique - Passer domesticus
                                                                                                                 Nouvelle photo : le 31 décembre 2009


Le pic épeiche ( Dendrocopos major ), c'est l'un des deux pics que l'on rencontre assez souvent dans nos jardins avec le pic vert ( Picus viridis ) qui lui est plus grand et évidemment vert.
Pic épeiche - Dendrocopos major


NOUVEAU => Le pinson des arbres ( Fringilla coelebs ), plus couramment observé à terre que perché sur une branche. Le mâle, ici sur la première photo, est très reconnaissable à sa livrée orangée et bleutée.
Pinson des arbres - Fringilla coelebs

Ici, c'est une femelle, moins colorée que le mâle. Afin de ne pas confondre avec la femelle du moineau domestique, regardez la tâche blanche sur l'aile que la femelle du moineau ne possède pas (cette tâche s'appelle la "barre ailaire").
Pinson des arbres - Fringilla coelebs


L'ami du jardinier, le rouge-gorge ( Erithacus rubecula ), curieux, toujours en quête de quelque chose à manger, peu farouche, c'est l'oiseau des jardins par excellence.
Rouge-gorge - Erithacus rubecula


Un superbe oiseau, farouche, rapide, la sittelle torchepot ( Sitta europaea ). Famille des grimpeurs, il faut la voir faire le tour des troncs d'arbre la tête en bas.
Sittelle torchepot - Sitta europaea


La tourterelle turque ( Streptopelia decaocto ), qui a envahit nos campagnes est omniprésente dans nos jardins, ainsi que sur les fils électriques et sur les toîts.
Tourterelle turque - Streptopelia decaocto

C'est fini pour cette première série de photo, à suivre donc . . .
et
Bonne observation . . .

branche bleue

Tous droits réservés et copyright - 2009, 2010 - Michel ORSOLLE



Les oiseaux

de notre région


Cette rubrique à pour but de faire connaître les oiseaux sauvages que vous pouvez rencontrer dans les jardins de nos maisons, surtout dans le nord de la France..

La plupart des oiseaux photographiés ici sont
communs même si vous ne connaissez pas leur nom, vous les avez probablement déjà admirés . . .

Bonne observation
...





Livre d'identification


Oiseaux de France et d'Europe - édition Larousse
Oiseaux de France et d'Europe

Accueil / oiseaux   mise à jour le  26 mai 2010


  IDENTIFICATION 


L'identification des oideaux est  un peu plus facile que celle des plantes, mis à part quelques espèces qui se ressemblent.

Un des meilleurs livres est aujourdh'ui " Oiseaux de France et d'Europe " de Larousse, mais il y a en d'autres.

J'emploie, dans cet article, le nom commun de la l'oiseau, ainsi que le nom du genre et de l'espèce suivant la notation scientifique en vigueur.




Pour voir la galerie des photos d'oiseaux


Cliquez sur le logo ci-dessous

www.photo-expo.fr